Wiki Cyberpunk
Advertisement

Logo Cyberpunk 2020

Richard Night était un promoteur immobilier, plus connu comme étant le fondateur de Night City (ville initialement nommée Coronado City). Il a été assassiné en 1998.

Biography[]

Jeunesse[]

Richard Night est né à Pasadena, en Californie, il était le deuxième de cinq enfants. Ses parents étaient tous deux chercheurs à Caltech, spécialisés dans la science des matériaux. Night a montré une aptitude pour l'ingénierie à un âge relativement jeune, mais lorsque la création d'une société avec son colocataire universitaire - Romney Zukarian - a tourné au vinaigre, Night en colère a changé sa spécialisation d'ingénierie vers l'investissement financier dans les entreprises. Armé de ses nouvelles connaissances, des tenants et aboutissants du monde des affaires, Night a rapidement repris sa société à son ancien rival.


Mettant à profit ses connaissances en ingénierie et en investissement, Richard fonde bientôt, avec ses nouveaux collègues, Halsey, Ferris et Night, une société de développement spécialisée dans l'utilisation de techniques de construction avancées pour construire en un temps record des mégaprojets tels que des complexes de bureaux, des aéroports et même de petites villes. HFN a connu un succès fulgurant dans les années qui ont précédé l'effondrement, contribuant à la construction de nombreux projets dans le monde entier et faisant des trois associés, des hommes très riches.


A ce même moment, il se mari avec Miriam Night.

Ses projets de vie[]

Dans les années 1990, Night était également préoccupé par la violence et les perturbations liées à l'effondrement imminent. En outre, le fait de travailler principalement sur des projets financés par des entreprises devenait rapidement fastidieux et ennuyeux pour lui. Se voyant dans une position propice pour résoudre le problème, Richard a créé une société parallèle, Night International, et a commencé à dessiner les plans d'une nouvelle ville idéale - un environnement qui serait contrôlé et géré par les Corporations, et qui serait en fin de compte à l'abri des désastres économiques et sociaux qui déchirent le monde. Sa nouvelle ville serait totalement autosuffisante et capable de repousser les maraudeurs les plus déterminés. Elle serait constituée de quartiers cosmopolitain destinés à préserver l'atmosphère des différents types de nationalités et de cultures, ainsi que d'un centre d'affaires ultramoderne qui se dresserait comme le phare brillant du capitalisme. L'approche était ambitieuse et visionnaire. Une ville si grandiose que toutes les autres villes construites avant ou après elle pâliraient en comparaison.


Son prochain objectif est de trouver le capital nécessaire au financement de ce projet gargantuesque. Heureusement pour lui, l'histoire et les forces d'une société en plein effondrement ont joué en sa faveur. Avec l'effondrement, de nombreuses entreprises cherchaient à établir leurs propres zones urbaines - des zones contrôlées, exemptes de criminalité, de pauvreté ou de dettes. Un endroit où les gouvernements seraient gérés par les Corpos, permettant un zonage optimal et où aucun élément anti-commerce n'interférerait avec la croissance de l'entreprise. Idéalement, il s'agirait d'une Mecque capitaliste offrant de nombreuses opportunités. La ville rêvée de Night était taillée sur mesure pour cet objectif, et les entreprises lui ont prêté avec empressement les liquidités nécessaires pour lancer le projet. En 1992, Arasaka, EBM et Petrochem avaient tous signé avec Night, et il ne restait plus qu'à trouver l'emplacement idéal pour construire sa ville utopique.


Richard allait avoir besoin de beaucoup de terrain pour développer sa nouvelle ville, ainsi que d'un accès aux ports maritimes et aux autoroutes modernes pour livrer l'énorme quantité de matériaux dont il aurait besoin pour la construire. Il envoie des équipes d'éclaireurs parcourir les côtes Est et Ouest des États-Unis assiégés, mais c'est finalement un petit article paru dans le San Francisco Chronicle qui retient son attention - un article décrivant un incident d'horreur post-holocauste survenu dans une petite ville du nom de Morro Bay, le long de la côte californienne centrale. Aujourd'hui ville fantôme, Night a pu acheter les vestiges de Morro Bay pour quelques dollars. Il a également été aidé par Petrochem, qui avait repris la centrale électrique Dynergy de la ville, aujourd'hui abandonnée, et prévoyait déjà d'y installer un port offshore et un terminal pétrolier. Un achat de 132 millions de dollars a permis d'obtenir les parcelles restantes.


Financées par Merrill, Asukaga & Finch - qui souhaitaient faire de la nouvelle ville un centre financier - Night et Petrochem ont engagés Arasaka pour éliminer les gangs et rendre le quartier à nouveau "sûr". D'autres fonds proviennent d'investisseurs externes (et quelque peu louches) attirés par le projet et par la promesse de contrats de construction lucratifs et d'éventuelles sources de revenus extralégaux. Pour éviter les stigmates du massacre de Morro Bay, le partenariat a rebaptisé la zone Del Coronado Bay, le site de leur nouvelle utopie de Coronado City. Toutefois, en raison de la taille plutôt démesurée de son fondateur, Coronado City est rapidement surnommée par les habitants "Night's City"[1].

Advertisement