Wiki Cyberpunk
Advertisement

Logo Cyberpunk 2020CyberpunkV3 IconIcône Cyberpunk REDLogo Cyberpunk 2077

La Vraie Quatrième Guerre Corporatiste, tirée des contes de Cyberpunk Red.

La Quatrième Guerre Corporatiste était un conflit mondial qui s'est déroulé de 2021 à 2023, qui impliqua les aquacorps CINO et OTEC, qui engagèrent Arasaka et Militech pour mener leurs combats.

Histoire[]

Réactions à la Guerre Chaude[]

En 2022, de par le monde, les nations s'aperçoivent qu'elles doivent affronter les conséquences de cette guerre. Arasaka et Militech (ainsi que leurs alliés et leurs activités) ont tissé des liens si étroits avec le système économique mondial qu'aucun pays ne peut se permettre de rester à les regarder se taper dessus. Fourniture d'armements, contrats de traitants et de sous-traitants sécuritaires, salons d'exposition, fabrication de munitions, telles sont les opérations de ces deux compagnies, et chaque nation en a au moins une sur son territoire. Du fait de la guerre, ces activités sont toutes devenues la cible légitime d'attaques hostiles.

Mais il n'y a pas que les coups de feu qui ennuient les gouvernements. Les opérations de ces deux mégacorporations injectent des sommes considérables dans l'économie locale ; rien qu'à Night City, par exemple, on trouve une salle d'exposition et de vente au détail, et un magasin de munitions et de pièces de rechange appartenant à Militech, des grossistes appartenant aux deux corporations, sans compter les contrats de sécurité détenus par Arasaka, dont un grand nombre sont réalisés en sous-traitance.

Avec la guerre, tous les sous-traitants ont été enjoints à combattre Militech, laissant les contrats sécuritaires en suspens. Les armes, munitions et pièces détachées se font rares, car Arasaka et Militech gardent leurs réserves pour elles. Eh oui, ça devient particulièrement difficile de se procurer les balles spéciales de 6,5 mm de Militech dans la rue. Les conséquences sur les affaires locales sont plutôt mauvaises : le Chez Guevarra a quasiment fermé les portes de son affaire illégale de ventes d'armes, et de le Taco Hut n'offre plus, aujourd'hui, que des répliques mexicaines bon marché d'armes à feu de qualité. Ça devient même difficile de trouver des munitions dans les rayons des épiceries de nuit. Peu d gens ont compris que 74 % des munitions vendues dans la ville de Night City provenaient des usines de Militech.

Avec la Guerre des Ombres, il est devenu parfaitement évident que les gouvernements du monde allaient devoir prendre des mesures concernant une éventuelle aggravation du conflit. Logiquement, la solution serait de présenter un front uni contre les corpos en guerre afin de les menacer de nationalisation si elles n'arrêtent pas … Mais nous parlons ici de politique, ce domaine où il faut accaparer, conserver et exercer le pouvoir, où la logique n'a pas franchement son mot à dire, n'est-ce pas ? Étant donné l'importance, la santé et la taille de Militech et Arasaka, des efforts ont été consentis en leur nom pour leur permettre de poursuivre leur conflit. Les deux corporations ont fait travailler leurs groupes de pression à plein temps pour apaiser la vague de colère grandissante suscitée par les dégâts inhérents à la guerre. Les entreprises qui sont liées à l'un des deux compagnies, ou ui en dépendant, viennent prêter main forte à ces lobbyistes.

Pour le moment, aucun des deux camps ne s'autorise à parler d'interventions gouvernementales effectuées dans leur intérêt, car elles craignent que de telles actions ne déclenchent une guerre mondiale ou n'établissent un précédent pour une intervention unilatérale.

L'Amérique[]

L'Amérique n'est pas restée inactive pendant la Guerre des Ombres. Quand la CEE a tenté de subvertir la Colombie, les USA ont réagi en lançant leur propre guérilla secrète. Le conflit colombien a pris fin favorablement pour l'Amérique, bien que la CIA ait perdu plus d'hommes que prévu.

Les États-Unis et les États libres sont empêtrés dans les conséquences économiques de la Guerre Chaude. Seul le Texas ne s'est pas laissé envahir par la puissance économique de Militech, même si les Texans achètent, eux aussi, la plupart de leurs armes et de leur équipement à cette compagnie. Cette situation, ajoutée à des pots-de-vie conséquents, fait que ces gouvernements rechignent à attaquer les corpos en guerre.

Cependant, il devient de plus en plus difficile d'ignorer le chaos provoqué par le conflit. Quand Los Angeles, Chicago et Night City brûlent et que le chant des armes automatiques résonne jusqu'au District de Columbia, le gouvernement fédéral et celui des États se doivent de réagir. À cet effet, les troupes de la Garde Nationale et des États sont en état d'alerte dans tout le pays. Les unités de l'armée de terre le sont également. L'USAF a mis ses effectifs en attente et organise maintenant des patrouilles de deltas en orbite basse pendant les heures diurnes de l'hémisphère occidental. Hawaii et d'autres possessions américaines vivent à présent sous le coup de la loi maritale ; toute personne armée sera emprisonnée et toute résistance sera punie de mort… L'immunité corporative a été suspendue pour toute la durée de la guerre ! Il paraît que les USA envisagent d'adopter le plan des Européens, le pays saisira et consolidera les actifs nationaux des deux corporations concernées.

Advertisement