Cyberpunk2013Icon.pngLogo Cyberpunk 2020.pngIcône Cyberpunk RED.pngLogo Cyberpunk 2077.pngIcône Cyberpunk Trauma Team.pngIcône Cyberpunk Edgerunners.png

Worker.png

PAGE EN CONSTRUCTION :

Cette page n'est pas encore achevée, nous travaillons dur pour qu'elle soit complète d'ici peu !





Personne ne quitte Night City, excepté dans un sac à viande.

Bes IsisCyberpunk 2020


Night City est une ville fictive sur la côté ouest des États-unis, située dans l'État libre de la Californie du Nord. Le nombre d'habitants est estimé à environ six millions faisant ainsi la ville la plus peuplée de Californie. En 2077, elle a été élue « pire ville dans laquelle vivre en Amérique ». La métropole est le lieu central des jeux de rôle Cyberpunk 2013, Cyberpunk 2020, Cyberpunk V3.0, Cyberpunk Red et du jeu vidéo Cyberpunk 2077.

Night City est un projet urbain conçu par Richard Night en 1994. Dominant la baie de Del Coronado et faisant face à l'Océan Pacifique, la vile est considérée comme une métropole multiculturelle moderne et prospère du 21ème siècle néanmoins envahie par les corporations, la corruption, le crime organisé et la violence des gangs. Les rues sont larges et entourées de gratte-ciels denses abritant les millions d'habitants de la ville. La ville est considérée comme une cité-état indépendante bien que la corporation Arasaka ait la main mise dessus.

Night City est considérée comme un endroit passionnant et excitant à visiter. C'est un lieu de vie intéressant et dynamique pour ceux qui ont les moyens, tandis que pour d'autres, c'est un enfer. Le slogan « La ville pour portes de demain » est mondialement connu.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Richard Night[modifier | modifier le wikicode]

Night City était l'idée d'un homme d'affaires nommé Richard Night. Cette idée lui vint après avoir été déçu de ses expériences au sein de la société Halsey, Ferris and Night. Cette déception l'a conduit à quitter cette société et à en fonder une nouvelle, Night International, qui avait pour objectif final de créer la ville idéale.

Située dans la baie de Del Coronado, la ville devait être connue sous le nom de « Coronado City ». Richard Night l'envisagea comme une utopie, afin d'essayer de créer un modèle que toutes les villes du pays aurait envie de copier. Après l'effondrement, de nombreuses mégacorporations ont envisagé de créer un espace similaire dans lequel la criminalité et la pauvreté n'existeraient pas, et où les lois n'entraveraient pas leurs activités, souvent contraires à l'éthique. En 1992, les corporations Arasaka, EBM et Petrochem avaient massivement investis dans le projet de Richard Night. Night a acheté à Petrochem les vastes étendues de terre entourant la baie de Del Coronado afin de mener à bien la construction de son utopie.

En 1993, la construction de la ville fut bien avancée. La baie a été draguée et la péninsule supérieure a été étendue. Les résidents de la baie ont été relogés, soit dans le « Old Downtown », soit dans le centre-ville, où les corporations vont également s'installer.

La Chute[modifier | modifier le wikicode]

Tandis que la construction de Night City battait son plein, Night International continuait d'utiliser des techniques et des styles de constructions innovants. Durant les quatre premières années de la construction de la ville, la vie de Night était constamment menacée. Étant un homme d'affaires convaincu et arrogant, il écarta les menaces aussi rapidement qu'elles soient arrivées. Lorsque les menaces étaient plus centrées sur le sabotage et l'intimidation, il passa quelques appels à ses alliés qui avaient l'habitude de traiter ce genre de cas.

Néanmoins, malgré l'influence et les promesses de ses alliés, le 20 septembre 1998, Night fut retrouvé sans vie, une balle dans la tête dans son appartement en terrasse au sommet de la toute nouvelle Tour Parkview. Son assassin ne fut jamais arrêté. Afin de lui rendre hommage, le Conseil Municipal, nommé depuis peu, décida de rebaptiser officiellement Coronado City en Night City. Sa femme, Miriam Night, a fondé la Night Foundation, qui sera plus tard renommée Night Corp. Elle espérait préserver la vision de son défunt mari en demandant l'aide de corporations pour empêcher la ville de sombrer dans l'oubli.

Les sept années après sa mort furent chaotiques. Les pouvoirs en place se disputaient le contrôle de la ville, les corporations contrôlaient l'administration municipale et le Centre d'Affaires, tandis que la mafia contrôlait les entreprises de service. La police municipale est contrainte de se plier aux intérêts des corporations et de la mafia, devenant ainsi totalement inopérante. Pendant ce temps, les gangs, soutenus par la mafia et les corporations, proliférèrent dans la vieille ville, le seul lieu n'ayant jamais été intégré dans le projet de Night. Cette zone devint alors la Zone de combat, où les gangs sont si fermement enracinées que le seul moyen de les éliminer serait de détruire toute la zone.

La Mafia Règne[modifier | modifier le wikicode]

À partir de 2005, la Mafia prit possession de la ville. Les corporations établirent leurs places fortes dans les périphériques "Fourmilières" et leurs immenses tours forteresses. Elles n'avaient que peu ou pas d'intérêt à diriger la ville. De toute façon, les dirigeants municipaux étaient incapables de la diriger sans l'aide des corporations.

Les quatre années suivantes ont été « l'âge des ténèbres » de Night City, avec une accentuation de meurtres, de façon beaucoup plus importante que d'autres villes en dix ans. La mafia dirigeait la ville d'une main de fer, tuant tout ce qui se dressait devant leur chemin. C'est à cette époque que des gangs comme les  Rasoirs Sanglants ou les Équarrisseurs ont émergés. L'utopie de Richard Night s'est rapidement transformée en enfer sur Terre où l'on risque autant de voir sa voiture exploser que de se voler sa radio. L'impuissance de la police est telle que le nombre de meurtres non résolus par celle-ci se compte en milliers.

Les guerre de la mafia et coup d'état des corporations[modifier | modifier le wikicode]

De 2009 à 2011, pendant la période connue sous le nom de la « Guerre contre la Pègre » les corporations s'attaquèrent au monde souterrain pour reprendre le contrôle de Night City. Elle était devenue une ville incroyablement violente, où meurtres et activités illégales avaient atteint un niveau inédit. On ne sait pas vraiment si les corporations ont tenté de lutter contre la mafia, mais il est certain que celle-ci n'était pas bonne pour les affaires. Ces massacres prirent fin quand les forces paramilitaires d'Arasaka, lourdement armées, sont descendues dans les rues, écrasant alors les forces mafieuses.

Après cela, les compagnies installèrent des marionnettes au sein de l'administration locale et commencèrent le « nettoyage » de la ville. Le problème des sans abri s'accrut en raison d'une loi qui déclarait que toute personne n'ayant pas les fonds nécessaires pour rénover sa maison serait exclue. Ainsi, tous les logements abordables de la ville servirent à loger les troupes corporatistes, entraînant la migration de centaines d'habitants. Subséquemment, la mafia n'était qu'un lointain souvenir et la paix était à peu près restaurée, le centre-ville étant surveillé en permanence. Nonobstant, de nombreux dangers perdurèrent car les armes restaient monnaie courante dans la vie quotidienne de chacun et voir une arme était aussi courant que de voir une mallette.

Face au chaos ambiant, le conseil de Night City, nouvellement élu, délégua la gestion de la sécurité aux entreprises et leur a accordé toute autorité nécessaire dans les limites intra-muros. Le Corporate Center et le centre-ville étaient nettoyés et remis dans leur état initial. L'ancien « Harbor Mall » datant des années 1980 a été démoli et un nouveau, sobrement baptisé « New Harbor Mall » a été construit.

2013[modifier | modifier le wikicode]

En 2013, la majorité des excès de la ville ont été canalisés sous le talon impitoyable des mégacorporations. Les services régaliens comme la police, les pompiers et les service d'aide furent rétablis.

C'est à cette époque que la célèbre légende du rocker, Johnny Silverhand, a donné un concert à l'extérieur de la tour Arasaka et a mené une attaque sur celle-ci. La tour fut gravement endommagée après l'attaque et a été réparée au cours des années suivantes.

2020[modifier | modifier le wikicode]

En 2020, Night City était une région urbaine en pleine expansion, toujours en proie à la violence urbaine et à la criminalité de rue, mais avec une forte croissance économique dans le secteur des corporations. Comme l'a dit Bes Isis, la présentatrice du journal de Net 54 et l'une des personnalités les plus connues de Night City à l'époque, c'était « la quintessence de la ville du futur, au réalisme cru, dangereuse, mais qui possédait un style urbain élégant et cool qui la rendait unique ».

En raison de son statut d'État libre, Night City abritait des unités des deux camps de la Quatrième Guerre Corporatiste. Peut-être qu'en conséquence, la guerre n'a pas été favorable à Night City. Les combats ont été constants de rue en rue, de bâtiment en bâtiment, dans toute la ville, en particulier autour de la zone des corporations, où les deux factions possédaient d'importants complexes de bureaux. . Même avant l'événement nucléaire qui anéanti le centre ville, les gens abandonnaient les quartiers de la ville, faisant tout ce qu'ils pouvaient pour éviter d'être snippés par des drones, écrasés par des tanks ou simplement abattus par les escadrons de la mort des corporations. Une grande partie de la ville a été détruite et les gens se mirent à se rendre dans des endroits plus sûrs comme les Districts de Heywood et Pacifica. Puis les deux camps ont franchi la ligne rouge et un garçon intelligent a fait exploser une bombe.

2022 : Quatrième Guerre Corporatiste[modifier | modifier le wikicode]

C'est la malchance de Night City d'être une ville libre dans une région non gouvernée par une grande puissance nationale. Aucun des combattants des corporations ne serait assez grossier pour lâcher une bombe nucléaire au milieu d'une ville où le reste des États-Unis, ou l'Europe encore puissante, tenait les rênes. La seule chose qui a empêché la présidente de l'époque, Elisabeth Kress, d'anéantir tous les bastions d'Arasaka sur Terre était le fait que Night City ne faisait pas techniquement partie des États-Unis.

Les tours jumelles d'Arasaka possédaient 140 étages, ce qui en faisait l'un des plus hauts bâtiments de l'époque. Elles étaient reliées par un haut pont autour du 60ème étage. L'emplacement exact de la base de données principale d'Arasaka étant inconnu, Militech a décidé que la meilleure solution était d'utiliser une bombe nucléaire miniature (portée par une équipe d'opérations noires triée sur le volet) pour détruire toute la structure. L'équipe militaire n'a même pas pris en compte l'ampleur de la dévastation, ni le nombre de morts, car elle avait déjà considéré la ville comme perdue.

La bombe déclenchée dans les tours Arasaka avait une puissance équivalente à environ vingt-cinq pour cent de celle d'Hiroshima. Une bombe tactique un peu plus grosse qu'une « valise piégée ». Elle a été conçue pour démolir complètement la base de données principale et la rendre inutilisable de quelque façon que ce soit pour la mégacorporation rivale. La bombe a explosé prématurément au 120ème étage (situé à 366 mètres), dans l'appartement de Kei Arasaka où se trouvait le laboratoire de Soulkiller.

L'explosion a anéanti les tours jumelles, les coupant en deux et les faisant s'effondrer vers l'extérieur. Tout le centre de la ville est devenu un tas de décombres en quelques secondes. La plupart des habitants de la région sont morts instantanément de l'explosion. Une grande partie de Night City a été construite sur du remblai, car l'élévation originale n'était que de 5 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'explosion a à son tour provoqué un léger tremblement de terre qui a liquéfié des parties du remblai et inondé le centre de la ville.

L'explosion était techniquement un souffle d'air puisque la détonation s'est produite à environ 366 mètres. (Little Boy, par comparaison, avait une hauteur de détonation d'environ 580 mètres). Bien que cela ait réduit la radioactivité globale à long terme, la plupart de celle qui restait n'a pénétré que les énormes tours de gratte-ciel entourant l'explosion (elles ont ensuite été raclées et enterrées comme remblai dans la baie). La zone de l'explosion et les tonnes de béton et d'acier brut qui s'y trouvaient ont été instantanément transformées en débris particulaires qui ont plu sur toute la région de l'État libre de Californie du Nord et loin en mer pendant de nombreux mois après l'explosion.

Le nuage de poussière s'est élevé en spirale dans le ciel, le rendant rouge pendant près de deux ans. Même plusieurs années après l'explosion, les particules en suspension faisaient briller le ciel à l'aube et au crépuscule d'un pourpre éclatant. En conséquence, beaucoup de personnes qui ont vécu cette période l'ont appelé « Période rouge » ou « Le temps du rouge ».

2023 - 2025 : Après la chute[modifier | modifier le wikicode]

Night City a été rendu de nouveau habitable 24 heures après l'explosion. Beaucoup de personnes n'ont pas été infectés grâce à un corps cybernétique ou grâce à l'installation de filtres anti-radiations. Cependant, la bombe et ses conséquences ont détruit une large partie des habitations de la ville, forçant les personnes à s'installer dans la banlieue ou des zones éloignées du centre. L'eau, provenant des remblais démolis, a détruit les canalisations d'eau et de gaz ainsi que les câbles électriques. Les rues devinrent que des morceaux d'asphalte tortueux, parsemés de voitures endommagées, de véhicules autonomes accidentés et de débris des gratte-ciels. Malgré l'épreuve que traversait la ville, ce n'était rien comparé à certaines villes comme Rio ou Hong Kong.

Une grande partie de la zone au-delà du Grand Night City a été abandonnée pendant l’Effondrement. Des milliers de personnes migrèrent vers le nord, le sud, et l'est dès qu'elles le pouvaient. Les quartiers ont trouvé une nouvelle unité et un nouveau but, même s'ils ont été construits à contrecœur sur des fondations chancelantes. Les gens ne cherchaient pas à reconstruire, car la priorité était de chercher de la nourriture, de l'eau potable et un abri.

2030[modifier | modifier le wikicode]

La Présidente Kress rejeta l'attaque de Night City sur Arasaka, cependant, elle a rapidement pu déterminer que l'arme utilisée avait été fournie par l'équipe d'assaut de Militech. Le « gros mensonge » est qu'Arasaka fit exploser le le Centre d'Affaires pour empêcher Militech de s'emparer des bureaux de la société. La légende dit qu'Arasaka a eu en sa possession un dispositif thermonucléaire beaucoup plus important, enfoui dans les fondations des Tours. Cependant, aucune preuve de l'existence de la bombe n'a jamais été retrouvée.

Gouvernement[modifier | modifier le wikicode]

Seau officiel de Night City en 2077

Night City de tendance Nouvelle Démocratie a un conseil contrôlé par les grandes corporations. Les élections se font via Dataterm à l'aide de logiciels de vérification des ldentiCartes. Le Conseil Municipal est constitué de cent représentants nommés par les dix plus grandes corporations (classement établi en fonction des impôts payés Per Capita) ayant leurs bureaux en ville.

Drapeau de Night City en 2077

En 2045, à l'époque de Cyberpunk Red, le gouvernement de Night City a continué à exister dans un état d'urgence technique en raison de la destruction et des perturbations causées par le Holocauste de Night City de 2023. Le bureau du maire a été laissé vacant pendant des années, et la ville était dirigée le conseil, qui a pris la forme d'une junte représentant les survivants du précédent gouvernement de la ville, les factions Edgerunner et Nomade, et les corporations Zetatech, Biotechnica, Petrochem et, en secrèt, Arasaka. Le Conseil a nommé des directeurs de district pour superviser les services de base dans chacun des districts de la ville. En l'absence d'un maire ou d'une direction centrale forte, les frictions entre les factions du Conseil ont souvent conduit à des disputes qui ont parfois été réglées avec violence dans les rues. Comme aucune faction n'était en mesure d'obtenir un avantage décisif sur les autres, elles se sont toutes limitées à leurs propres domaines d'intérêt, afin de réduire les combats au minimum.

Fonctionnant comme une Cité-État en 2077, une nation souveraine séparée du reste des Nouveaux États-Unis, les frontières de Night City sont patrouillées par des prestataires d'Arasaka. Le département de police de Night City est responsable de la sécurité intérieure, bien que la sécurité personnelle du maire soit assurée par une équipe d'hommes d'affaires triés sur le volet.

Membres du Conseil Municipal[modifier | modifier le wikicode]

Maires[modifier | modifier le wikicode]

Secteurs d'activités[modifier | modifier le wikicode]

Les secteurs d'activités de Night City incluent les industries manufacturières, le commerce et les échanges internationaux, les prestations de service, les technologies électroniques, les services de sécurité, etc. Alors que des villes comme Tokyo, New York, ou Singapour ont été envahies par les corporations dans les années 2000, Night City était la seule ville construire par celles-ci. Les plus grandes corporations du monde ont contribué à sa construction, et beaucoup se sont installées dans le Centre d'Affaires en 2020. Après la guerre, et la phase de reconstruction qui s'ensuit, Corpo Plaza devint le symbole de l'emprise des corporations sur la cité.

Mégacorporations[modifier | modifier le wikicode]

Les corporations citées ci-dessous sont les principales ayant contribué à la construction de la ville, mais ce ne sont que les quelques unes de celles qui opèrent encore à Night City. La ville est envahie par une quantité conséquente de corporations et de commerces, dont certaines n'existent qu'ici à Night City. Sans aide officiel du gouvernement fédéral ou de l'État libre, Night City est une nation libre qui ne subit que peu d'ingérences de l'extérieur. Le plus grand allié de Night City est Arasaka, qui assure le fonctionnement et la protection de la ville.

Localisation[modifier | modifier le wikicode]

La ville de Night City se trouve au centre de la côte ouest des États-Unis dans la baie Del Coronado. Résultat des négociations du Traité de Séparation du Nord datant de 2012, elle est considérée comme faisant partie de l'État libre de Californie du Nord. Le libre accès est garanti pour les voyageurs en provenance de l'État Libre de la Californie du Sud Alliée. Les déplacements dans les villes voisines durent de 4 à 6 heures jusqu'à San Francisco et Los Angeles, en fonction de l'état des routes et de la qualité des routes.

Après la phase de reconstruction, l'emplacement de la ville est resté en grande partie le même, avec de légères différences dans le paysage qui l'entoure. Night City est entourée de la région des Badlands, qui est majoritairement inhospitalière, cependant, grâce aux fermes de Biotechnica, la partie sud l'est un peu moins.

Météorologie[modifier | modifier le wikicode]

La tendance tempérée de la Californie du Nord permet à Night City de jouir de l'un des climats les plus plaisants de l'ouest des États-Unis. L'échelle normale des températures se situe entre 10 et 26°C une légère brume blanche recouvrant la ville tôt le matin ou en début de soirée. Les chutes de pluie avoisinent les 53 cm par an, dont seulement une moyenne de 35 % contient un facteur acidité/toxicité excédant les standards gouvernementaux concernant les vêtements et les véhicules produits aux États-Unis. D'une manière générale, si ceux-ci ont un SP supérieur à 12, les effets indésirables (tâches, abrasion) sont négligeables.

Lors d'une visite à Night City, il est recommandé de porter des vêtements légers voire intermédiaires avec éventuellement une veste pare-balles ou un pardessus en tissu balistique. Un filtre nasal et une réserve supplémentaire d'oxygène sont fortement conseillés comme remparts contre le smog ou les brouillards consécutifs aux pluies acides. En revanche, on peut facilement trouver dans des distributeurs sur les trottoirs, des imperméables et des parapluies anti-corrosion ainsi que des masques à oxygène, à des prix relativement modérés (20-35 eb).

Transport[modifier | modifier le wikicode]

Night City accueille un vaste réseau d'autoroutes urbaines et de réseaux de métro. La desserte des différents quartiers de la ville est fluide et efficace, sauf dans les quartiers où les infrastructures ont été endommagées comme à Pacifica. Les autoroutes 828, 928 et 16 sont des autoroutes en 2020, mais il n'est pas certain qu'elles aient été renommées, reconstruites ou qu'elles soient restées inchangées en 2077. Par ailleurs, le Centre Spatial Orbital Air est un centre aérospatial situé à Night City, permettant le transport spatial.

Zones de Night City (2020)[modifier | modifier le wikicode]

Zones et Sections
Lieu Zone Sections
Centre Zone A Petite Italie, District de Northside, Centre-ville, Nord Est, Marina Nord, Marina Est
Centre Zone B West Hill, Centre d'Affaires, Bank Block, Quartier Hospitalier, Vieille Ville, New Harbor
Centre Zone C Quartier Universitaire, Lake Park, Japantown, Little China, Studio City, Charter Hill
Zone de Combat Zone D Zone de combat
Banlieue Zone E - Night City Sud Station d'Epuration Principale de Night City, Installations Porte-conteneurs dela Baie de San Morro, Raffinerie Petrochem
Banlieue Zone F - Westbrook Résidences Royales
Banlieue Zone G - Pacifica Lotissement de Westwind, Coastview, Le Parc de La Mer, Arcologie de Pacifica
Banlieue Zone H - NorthOak Oaks, Quartier Général CENC-PACNOR, 157ème Escadron/CDA (Commandement de la Défense Aérienne) CalNor, QG du 223 Bataillon Blindé
Banlieue Zone I - Rancho Coronado
Banlieue Zone J - Heywood Usine d'Armement Arasaka A-452, Laboratoire de Recherche Biotechnica, Complexe d'Assemblage d'EBM, Terrain d'Entraînement du Groupe d'Assaut Militech
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.